Pour Florence et Hussein

Vive leur libération !

On n’achète pas le silence

On n'achète pas le silenceSomerton, Tennessee. Une petite ville confite dans son racisme et dans ses préjugés, au cœur du vieux Sud, le Sud profond, celui de la case de l’oncle Tom et du Ku Klux Klan. Sortant de la fac de droit, Steve vient s’y installer avec sa jeune épouse Nella, parce que son oncle Hedgepath y a son cabinet d’avocat. Steve va découvrir la réalité du Sud. Lorsque l’épouse volage d’un croque-mort noir s’affiche avec un ignoble policier blanc, Hedgepath s’arrange pour éviter le scandale d’un procès. Et si le mari trompé s’obstine à vouloir divorcer, la violence est bien près d’exploser ! Cet étouffant affrontement est mis en scène par William Wyler, qui a le don pour sonder les psychologies inavouables. Autour de Lee J. Cobb, habitué à jouer les traîtres et les veules, on y découvrait, en 69, un couple de débutants Lee Majors, le futur époux de Farrah Fawcett, et la toute jeune Barbara Hershey, dont la carrière est aujourd’hui enviable.

Dust

DustDans le désert brûlant de l’Afrique du Sud, une jeune femme et son père vivent entourés d’un couple de domestiques noirs. Elle se dévoue et se sacrifie pour lui, mais il reste froid et méprisant. Dans ce décor en dehors du monde, dans cet huis clos à ciel ouvert, l’amour et la mort vont s’installer entre ces quatre personnages. Pour son second long métrage, la réalisatrice (et comédienne, puisqu’on la vit dans «L’une chante, l’autre pas» d’Agnès Varda) Marion Nansei a choisi un sujet lourd, dramatique, voire même… psychodramatique. Cette histoire de meurtre du père, doublée d’éveil à la sensualité et à la folie, prend le temps de se mettre en place. On entre dans ce jeu théâtral et tragique ou on y est complètement réfractaire… selon sa propre sensibilité. Mais on ne peut nier que Marion Hansel ait un vrai sens de l’image et de la direction d’acteurs. Jase Birkin, dont on a pu apprécier les qualités d’actrice dramatique dans les films de Doillon («La fille prodigue» ou «La pirate») crée ici un personnage de fille frustrée et dangereuse très étonnant. «Dust» a reçu le Lion d’argent au Festival de Venise.

Comments

Leave your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *